Son accueil

Le Bénin vous accueille avec des solutions adéquates pour se loger, se nourrir et se déplacer.

 

  • Pour se loger

Plusieurs possibilités de logement s’offrent aux visiteurs.

Haut de gamme et confort. A Cotonou, les Hôtels BENIN MARINA, NOVOTEL ORISHA et IBIS COTONOU. Prévoir un budget de 120 € à 200€/jour. A partir de 35€/jour, des chambres avec confort relatif sont accessibles à l’Hôtel Alédjo et VICKINFEL hôtel. A l’intérieur du pays, la plupart des lieux d’hébergement confortables sont de cet ordre de prix.

Auberges et Motels. Le voyageur a le choix dans la plupart des villes du Bénin. A Cotonou, il y a le CODIAM, l’Hôtel Concorde qui proposent des chambres à partir de 10€/jour. A l’intérieur du pays, à Parakou, le touriste peut se loger à LE REGAL ou LES CANARIES. A Porto-Novo, au Centre SONGHAÏ.

Chez l’habitant. Partout ailleurs, vous pouvez sympathiser facilement avec des Béninois et habiter chez eux en échange de quelques cadeaux. Sur internet, vous pouvez sur le site www.villagebeninois.com contacter des Béninois, résidants.

 

  • Pour se déplacer

Deux solutions : la location de voiture ou les transports en commun (taxi et bus).

Location de voitureLa location de voiture coûte en moyenne 35€/jour pour une petite voiture. Pour un 4×4, prévoir un budget de 100€/jour, sans le carburant. Il est facturé séparément. En outre, pour bénéficier d’un chauffeur, il faut compter 10€/j. La conduite est à droite. Le permis de conduire international et le contrat d’assurance local sont exigés.

Transports en communDans les villes, le transport intra-muros s’effectue par les taxis-motos : les « Zémidjan ». Le prix dépend de la distance. Compter en moyenne 30 centimes d’euros par déplacement. Les voitures taxis existent à Cotonou, mais elles sont surchargées et peu pratiques. Pour aller à l’intérieur du Bénin, vous pouvez prendre les taxis-brousse ou les bus.

 

  • Pour se nourrir

Nous vous conseillons de consommer des aliments cuits et des boissons capsulées. Les spécialités varient en fonction des régions. Le plat coûte en moyenne 2€, dans les petits restaurants sous forme d’échoppe. On les appelle « maquis », en fonction d’un aménagement plus confortable.

Les principaux plats

La cuisine béninoise est faite à base de pâte ( maïs ou igname), accompagnée de sauce épicée (tomate, légumes ou gombo) et du poisson ou viande. Le Moyo : sauce à base de tomate, oignon et piment qui accompagne souvent la pate rouge ou le poisson frit. Le Gombo et le crin-crin : sauce gluante faite avec des gombos, une variété de haricots. Le man ou sauce légume d’épinards. Les variantes de garnitures ou pâtes.

  • Akassa : pâte de maïs fermentée accompagnée d’une sauce, servie sous forme de boules.
  • Wo : pâte blanche de maïs un peu fade mais destinée à être trempée dans une sauce.
  • Amio : pâte de maïs rouge. Moins fade que la blanche car séparée avec une purée de tomates mélangée à des oignons et du piment. S’accompagne également d’une sauce.
  • Ba : pâte à base de farine de manioc émincée finement, sur du riz, des spaghetti ou une sauce.
  • Fufu : igname pilé formant une pâte avec un léger goût.
  • Aloko : rondelles de banane plantain frits.
  • Libo : pâte noire de manioc
  • wagassi, un fromage à la croûte rougeet qui fait penser à de la mozzarella. Mais ici le fromage est frit et trempé ensuite dans une sauce pimentée.