Ses opportunités

  • Le Tourisme

Le Bénin regorge d’énormes potentialités touristiques, encore peu connues. En témoignent, la cité lacustre de Ganvié, la longue plage de sable fin et les deux parcs zoologiques du pays. Aujourd’hui, ce secteur représente 2,5% du PIB : 53 millions de bénéfices en 2008, contre 29 millions en 1997. La preuve que la destination Bénin commence à intéresser les visiteurs.

La majorité des touristes sont satisfaits de leur visite et sont impressionnés par la richesse culturelle et les nombreux sites du Bénin. Seulement, il n’occupe que la cinquième place au nombre des pays visités en Afrique de l’Ouest. Car, il a besoin davantage d’agences promotrices et d’infrastructures hôtelières. Le développement des activités touristiques se révèle comme une manne pour les investisseurs en quête de nouveaux secteurs porteurs d’opportunités.

  • L’Agro-alimentaire

D’immenses possibilités s’offrent dans l’agro-alimentaire au Bénin. La production de produits finis, propres à la consommation locale ou à l’exportation se révèle comme un modèle économique structuré doublement. En arrière-plan, les agriculteurs et éleveurs produisent les matières. En première ligne commerciale, les vendeurs écoulent ces produits. Mais il y a un maillon manquant dans cette chaîne agro-alimentaire. C’est la transformation de ces produits propres à la commercialisation, selon les normes. Les laboratoires qui affinent la qualité et le développement, comme les petites industries de stockage et de logistique sont insuffisamment installés. Ce secteur englobe plusieurs produits locaux : l’ananas, le cajou, le champignon, le beurre de karité, les fruits tropicaux, les noix de palme… Une mention spéciale pour l’ananas dont la production béninoise augmente chaque année. Selon les prévisions, le Bénin produit cette année plus de 400 mille tonnes d’ananas, aux normes internationales. Sa transformation offre une gamme de produits variés : jus d’ananas, confiture d’ananas, ananas séché… exportables en Occident ou sur le marché régional en pleine croissance.

Cinquième producteur mondial, le Bénin exporte 3% des noix de cajou sur le marché international. La fabrication de jus et vin issus de ce fruit représente une opportunité peu exploitée. En outre, divers fruits tropicaux comme ceux du baobab, seuls ou mélangés sont de plus en plus demandés par les consommateurs européens. La création d’usines de transformation de ces produits offre de nouvelles opportunités d’affaires au Bénin. L’exploitation des produits laitiers n’est pas en reste.

  • Le Minier

Les ressources minières béninoises sont une opportunité d’exploitation et d’exportation : fer, or, phosphate, diamant, kaolin, marbre, gravier… Tout récemment, des études ont confirmé la présence de pétrole non exploité au Bénin. L’extraction de l’or noir et les activités connexes sont davantage de secteurs d’opportunités d’affaires en quête d’investisseurs.

Quelques autres pistes à explorer

  • Culture, conservation, exportation et/ou transformation de produits agricoles : manioc, igname, tomate, oignon, cajou, karité, sésame, ananas…
  • Production de jus de fruits : mangue, orange, ananas, tomate, papaye
  • Industrie laitière et dérivés
  • Biscuiterie à partir du coco, arachide, cacao
  • Fabrication de beurre d’arachide
  • Production d’huile de maïs, de graine de coton
  • Pisciculture et/ou Conserverie
  • Production de sel iodé
  • Exportation d’eau minérale
  • Fabrication de produits pharmaceutiques génériques
  • Fabrication de produits cosmétiques à partir de produits locaux : manioc, karité
  • Gestion et transformation de déchets ménagers
  • Fabrication de verres et de vitres
  • Fabrication de briques en terre cuite
  • Fabrication de tuiles, de granitos
  • Construction de villages de vacances
  • Fabrication d’emballage en bois, en plastiques et en cartons
  • Fabrication de pâte à papier
  • Implantation d’une société de financement
  • Création d’une société de production audiovisuelle
  • Création d’une société d’exploitation de taxi et/ou de transports en commun
  • Création d’une société de téléphone mobile
  • Création d’une société de représentation et/ou d’intermédiation boursière
  • Création d’une banque ou marché de produits agricoles : maïs, manioc, riz
  • Création d’une société de gestion de foires et expositions commerciales
  • Création d’une société de télécommunication à distance
  • Création d’une société de montage de cycles
  • Création d’une société de location de machines agricoles