Ses atouts-clés

Le Bénin dispose de cinq atouts-clés qui favorisent les investisseurs

  • Son environnement socio-politique apaisé. L’environnement institutionnel s’est aussi considérablement amélioré au cours de ces dernières années et le processus de démocratie se poursuit afin de garantir l’Etat de droit, l’expression des libertés et la sécurité des investissements. Le Bénin est connu pour son rôle de pionnier de la démocratie en Afrique. Depuis, 1990, trois alternances démocratiques au plus haut sommet de l’Etat illustre le parfait fonctionnement de cette vitalité démocratique.
  • Son arsenal juridique qui lutte contre la corruption et incite à l’allégement fiscal pour les investisseurs.  Conscient de l’impact négatif de la corruption sur les investissements privés et la croissance, le Bénin a engagé une lutte contre ce phénomène en créant par décret une inspection générale de l’Etat. Une loi anti-corruption est votée. Des structures civiles de lutte contre la corruption existent également et sont très actives. De même, pour renforcer le cadre juridique de l’investissement et offrir plus de sécurité aux capitaux, le Bénin a ratifié successivement en 1993 et en 1994, la convention portant sur la création de l’Agence Multilatérale de Garantie des Investissements (MIGA) et le traité portant sur l’Harmonisation des Droits des Affaires en Afrique (OHADA). Sur le plan des incitations directes, des allégements fiscaux et douaniers sont prévus au régime du Code des Investissements dont peuvent bénéficier les promoteurs. Le Code a prévu trois régimes dits privilégiés et un régime spécial, le tout lié au volume des investissements projetés.
  • Sa position géographique. Le pays se loge au carrefour de l’Afrique : à la croisée de l’Ouest et du Centre du continent. Son climat tropical  limite les grandes intempéries et génère des températures douces, comprises entre 25° et 30°. Ni trop chaud, ni trop froid, le pays est propice à y vivre et agréable à y travailler. Il offre un couloir naturel pour l’écoulement des produits vers d’autres destinations dans la sous-région : en l’occurrence le Nigéria, riche de près de 150 millions de consommateurs. Le pays a les pieds dans l’Océan Atlantique, avec un port compétitif qui desserre les territoires de l’hinterland : Niger, Burkina-Faso, Mali, Tchad…
  • Ses infrastructures de communication. Le Bénin est relié du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest par un réseau routier de plus de six mille kilomètres. En outre, les récentes infrastructures modernisent la circulation entre les grandes et petites villes. Les voies ferrées de quatre cent quarante mille kilomètres forment un maillage qui développe ses tentacules dans les quatre coins du Bénin. En cours de rénovation, elles seront davantage praticables, très prochainement.  Le Port Autonome de Cotonou couvre mille cinq cents mètres et permet aux grands navires de jeter leurs ancres aisément. Au niveau intérieur, les divers cours d’eaux permettent une navigation fluviale intense. L’aéroport international Cardinal Bernardin Gantin dessert le monde entier. Il y a un vol entre la France et Cotonou au quotidien. Le développement des Technologies de l’Information et de la Communication facilite la connexion du Bénin au village planétaire. Grâce à la fibre optique sous-marine, le pays bénéficie de l’un des réseaux les plus modernes de la sous-région, possédant un débit acceptable. Le nombre d’abonnés en téléphonie mobile se développe très rapidement et le taux de couverture gagne presque l’ensemble du pays.
  • Son vivier humain. Sur le plan démographique, la population béninoise avoisine neuf millions. Plus de la moitié de ces âmes ont moins de 25 ans : une couche au fort potentiel en ressources humaines pour les entreprises. Un bon nombre maîtrise, dans divers secteurs d’activités, le savoir, le savoir-faire et le savoir-être : à l’échelle internationale. Les imaginaires locaux valorisent la formation de pointe. C’est pourquoi, plusieurs établissements supérieurs fleurissent et se surpassent pour former des cadres compétitifs. Une étude de la Direction générale des affaires économiques du ministère de l’Economie et des Finances révèle que par rapport à sa taille, « le Bénin fait partie des pays africains ayant un ratio de cadres qualifiés des plus élevés sur le continent ». Cette perle d’atouts fait du Bénin un sésame pour des investisseurs, en quête de terre prometteuse.