Sa culture

L’art béninois tire son inspiration des pratiques animistes. Expression des traditions ancestrales, l’Art béninois conserve toute la splendeur de son héritage. Un travail du bois, du cuivre, du fer, du bronze, de la poterie, de la vannerie et de la peinture qui assure aux artistes béninois une reconnaissance au delà des frontières du pays. Le Bénin s’illustre également par des vestiges historiques, des palais richement décorés portant la preuve de son histoire glorieuse. L’animisme repose sur une conception polythéiste de l’univers.

L’ensemble de cette conception composée de divinités diverses est appelé Vodoun dont le Bénin est incontestablement le berceau. Le Vodoun est adoré dans l’aire culturelle Adja-Tado et Yoruba.Malgré l’existence de l’Islam et du Christianisme, le Vodoun garde encore une grande vivacité dans les communautés nationales et noires transplantées par la traite négrière, dans les îles caraïbes : Cuba, Brésil et Haïti. Les prêtres du culte Vodoun forment un véritable clergé bien hiérarchisé. Ils collaborent étroitement avec les Bokonon, devins guérisseurs pratiquant la géomancie du Fâ. Au Bénin, grâce au phénomène du syncrétisme (système qui tend à fondre plusieurs doctrines différentes), Catholiques, Protestants et Musulmans participent harmonieusement aux festivités annuelles du Vodoun.

 

Le 10 janvier est férié au Bénin fête nationale des cultes traditionnels.benin culture

Les Religions Trois grandes familles religieuses :

  • Animistes : 50%
  • Chrétiens : 30%
  • Musulmans : 20%


 Les communautés. Sept groupes ethniques composent le Bénin. Ces groupes sont scindés en fonction de la langue parlée.

  • Adja-Fon et apparentés : 54, 8%. Fon (17,6%), Goun (6,3%), Aïzo (4,3%), Mahi (3,5%), Wémè (2,5%), Torri (2,4%), Kotafon (1,4%), Tofin (1,3%), Sèto (0,3%). En outre, il y a les Adja (8,7%), Sahoué (2,6%), Xwla (1,4%), Mina (1,2%), Houédah (0,7%), Ouatchi (0,5%), Défi (0,1%)
  • Yoruba et apparentés : 12,3%. Nagot (6,8%), Yoruba (1,8%), Idaasha (1,5%), Hollidjè (1,4%), Ifè (0,4%), Mokolé (0,3%), Chabè (0,1%).
  • Bariba et apparentés : 9,2%. Bariba (8,3%), Boo (0,8%), Boko (0,1%).
  • Peulh et apparentés : 6,9%. Peulh Fulfuldé (5,5%), Gando (1,4%).
  • Otamari et apparentés : 6,1%. Berba (1,4%), Ditamari (1,3%), Waama (1,0%), Natimba (0,9%), Otamari (0,6%), Gourmantché (0,5%), Yendé (0,2%), Betyobé (0,1%), Gagamba (0,1%).
  • Yoa-Lokpa et apparentés : 4,0%. Yoa (1,8%), Lokpa (1,2%), Anii (0,3%), Koto-Koli (0,2%), Windji-Windji (0,2%), Kabyè (0,1%), Soruba Biyobè (0,1%), Tanéka (0,1%).
  • Dendi et apparentés : 2,5%. Dendi (2,4%), Djerma (0,1%).
  • Autres communautés : 1,4%. Autres (1,0%), Haoussa (0,3%), Zerma (0,1%)

 

 

Source :
  • Groupes communautaires : INSAE Recensement général de la Population de 2002
  • Religions : l’année stratégique 2010( Pascal Boniface), p. 373