Création : 1996

Juridiction : l’Ariège, l’Aveyron, la Dordogne, la Haute-Garonne, le Gers, la Gironde, les Landes, le Lot, le Lot-et-Garonne, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, le Tarn et le Tarn-et-Garonne.

Consul honoraire : M. Pierre Michel Delgay

Contact :
85 rue Peyronnet, 33800 Bordeaux
Tél : +33 5 56 94 10 10 – Fax : +33 5 56 94 0 10

Heures d’ouverture :
Lundi, Mercredi et Vendredi de 10h à 12h30.
Mardi et Jeudi matin sur rdv.

Bordeaux ne se présente plus. Préfecture de la région Aquitaine, logée au creux de la dernière anse de la Garonne, la ville a acquis ses lettres de noblesse mondiale, grâce à ses vins de très grande qualité. Mais avec le Bénin, c’est tout un pan de son histoire qu’elle a écrit. Au tournant du XVIIème siècle, Bordeaux voit ses activités fructifier, jusqu’à devenir le premier port de France. Le commerce qu’on y pratique est celui du vin, du sucre et c’est aussi le commerce d’esclaves. La Traite des Noirs va considérablement enrichir les grandes familles bordelaises. Beaucoup de Dahoméens y ont transité avant de rejoindre les Amériques. Parce que le royaume d’Abomey était une place centrale de départ des esclaves.

De nos jours, des Béninois se sont installés à Bordeaux, d’autres continuent d’affluer. Après Paris, l’ex Quartier Latin de l’Afrique envoyait ses enfants s’instruire sur les bords de la Garonne. Le plus célèbre d’entre eux est le prince Arini Ouanilo, fils du roi Béhanzin, dernier souverain du royaume de Danxomé. Il y fit de brillantes études de droit. Avocat, il mourut en 1928 et fut enterré à Bordeaux.

Après de nombreuses années de recherche, son corps a été exhumé le 25 septembre 2006, du cimetière Nord de Bordeaux, avant d’être inhumé trois jours plus tard parmi les siens : au palais royal à Abomey. Désormais intronisé prince près de la cour de la famille royale Béhanzin, le Consul honoraire du Bénin, Pierre Michel Delgay porte le nom de Arini Ouanilo.

Une forte communauté béninoise habite la ville et sa région. C’est pourquoi, depuis l’indépendance un consulat honoraire est érigé pour le Sud-Ouest. Après la mort en 1994 du premier consul honoraire, le gouvernement nomme Pierre Michel Delgay dans les mêmes fonctions. Très intégrés, les Béninois de la communauté urbaine de Bordeaux occupent de grandes responsabilités au sein de la société. Dans les médias, la culture, la politique, la santé… le spectre des métiers qu’exercent les ressortissants béninois à Bordeaux est large, avec une remarquable présence de médecins libéraux et hospitaliers.