Bénin, aux racines du Vaudou

Appelé «voudoun» dans sa version originale, ce rite animiste garde une influence fondamentale dans l’ex-Dahomey. Malgré les attaques des évangélistes locaux en plein essor.

crédits photo = Figaro Magazine

De nos envoyés spéciaux au Bénin, 

Sur la place du village de Logbogo, le soleil cogne. Pour s’abriter des rayons brûlants, chacun cherche l’ombre des grands arbres. Femmes et enfants sont groupés autour du ficus, tandis que les hommes, surtout des jeunes, rigolent entre eux sous les ramures d’un manguier. Il est 16 heures, il fait encore très chaud. Pourtant, les cases se sont vidées pour assister à la cérémonie voudoun. Un mouton est attaché à un ficus en prévision du sacrifice ; un chien, dont le sang va aussi couler pour honorer les dieux, attend son triste sort, entravé par une corde contre le pisé d’une maison. Posés à même le sol, les tam-tams sont prêts pour rythmer les danses rituelles.

Tout est là sauf l’essentiel: la calebasse. «Personne ne veut aller la chercher, dit un jeune homme. Elle fait peur!» Objet sacré, cette courge séchée et évidée contient un amas d’instruments en fer dédiés au culte du dieu Ogoun, divinité du …

Lire la suite dans Le Figaro

http://www.lefigaro.fr/international/2017/02/17/01003-20170217ARTFIG00061-benin-aux-racines-du-vaudou.php